casimir

Accueil/Casimir AGBEZOUKIN

À propos de Casimir AGBEZOUKIN

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Casimir AGBEZOUKIN a créé 5 entrées de blog.

Quelles opportunités pour les pays ouest-africains à travers les mécanismes du Traitement Spécial et Différencié de l’OMC ? (suite)

2024-02-05T19:16:38+01:00

Commerce et le droit au développement. Quelles opportunités pour les pays ouest-africains à travers les mécanismes du Traitement Spécial et Différencié de l’OMC ? (deuxième partie) Par Jean Paul ADJAKON, doctorant en droit international à l’Université paris cité. II- Décisions pertinentes de l’OMC accordant un traitement spécial et différencié aux pays en développement et aux pays les moins avances Outre les dispositions des différents accords qui forment le corpus juridique de l’OMC, certaines décisions, prises dans le cadre du fonctionnement quotidien de l’organisation mondiale du commerce, accordent, également, des traitements différenciés et plus favorables aux PED et PMA. Il s’agit, entre [...]

Quelles opportunités pour les pays ouest-africains à travers les mécanismes du Traitement Spécial et Différencié de l’OMC ? (suite)2024-02-05T19:16:38+01:00

Quelles opportunités pour les pays ouest-africains à travers les mécanismes du Traitement Spécial et Différencié de l’OMC ?

2024-01-24T22:51:36+01:00

Commerce et le droit au développement. Quelles opportunités pour les pays ouest-africains à travers les mécanismes du Traitement Spécial et Différencié de l’OMC ?  Par Jean Paul ADJAKON, doctorant en droit international à l’Université Paris Cité.       Avertissement : Les propos exprimés dans cette publication n'engagent que la responsabilité de l'auteur. Introduction L’OMC tout comme beaucoup d’institutions internationales, n’a pas échappé aux questions de développement d’autant qu’une grande majorité de ses membres[1] sont des pays en voie de développement (PED) et que les exportations de ces derniers, d’ailleurs en expansion, constituent leur première source de devise bien avant les investissements [...]

Quelles opportunités pour les pays ouest-africains à travers les mécanismes du Traitement Spécial et Différencié de l’OMC ?2024-01-24T22:51:36+01:00

A la découverte de l’OHADA (Partie 2)

2024-01-23T01:14:52+01:00

II- Aperçu du droit de l’OHADA Le Droit OHADA découle principalement des Actes uniformes pris par le Conseil des Ministres dans différentes matières. A ce jour, dix matières font l'objet d'une législation commune aux 17 États-membres. 1- Le droit commercial général Adopté le 15 décembre 2010 en remplacement du texte initial du 17 avril 1997, l'Acte uniforme portant sur le droit commercial général (AUDCG) définit et réglemente : Le statut du commerçant : personne accomplissant les actes de commerce par nature comme profession ; Le statut nouveau de l'entreprenant : entrepreneur individuel qui, sur simple déclaration, exerce une activité civile professionnelle, [...]

A la découverte de l’OHADA (Partie 2)2024-01-23T01:14:52+01:00

A la découverte de l’OHADA (Partie 1)

2024-01-03T13:24:02+01:00

I- L'OHADA en bref 1- La genèse de l’OHADA L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), est une organisation communautaire destinée à harmoniser le droit des affaires en Afrique et garantir la sécurité juridique et judiciaire[1]. Elle se propose de mettre en place un droit des affaires harmonisé, simple, moderne et adapté. Elle vise à encourager la création d’entreprise, l’attrait des investissements et promouvoir le développement socio-économique. L’OHADA est né du Traité de l’harmonisation du droit des Affaires en Afrique, qui a été signé à Port Louis (Iles Maurice) le 17 octobre 1993 et révisé à Québec (Canada) [...]

A la découverte de l’OHADA (Partie 1)2024-01-03T13:24:02+01:00

Affaire Mohamed Bazoum contre l’Etat du Niger : quels enseignements à tirer de la décision de la Cour justice de la CEDEAO ?

2023-12-26T23:06:26+01:00

Le 15 décembre 2023, la Cour de justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a rendu une décision historique dans l’affaire opposant M. Mohamed Bazoum à l’Etat du Niger. Dans son arrêt N°ECW/CCJ/JUD/57/23[1], la Cour a en effet, statué sur la légalité de la prise du pouvoir par les militaires au Niger et par conséquent sur la légitimité de la junte militaire à exercer le pouvoir étatique. Cette décision est historique car c’est la première fois qu’une Cour de justice internationale rend une décision sur la légalité d’un coup d’Etat militaire et la légitimité du pouvoir [...]

Affaire Mohamed Bazoum contre l’Etat du Niger : quels enseignements à tirer de la décision de la Cour justice de la CEDEAO ?2023-12-26T23:06:26+01:00
Aller en haut